Comment la MT et les techniques avancées ont transformé la vie de cette méditante

par | 16 mars 2020 | Méditation transcendantale

Beaucoup d'entre nous, après avoir médité pendant un certain temps, réalisent qu'il y a plus - plus de bonheur, plus de calme et plus de conscience qui nous attendent. Pour certains, la pratique régulière de la Méditation Transcendantale est suffisante et ils sont satisfaits de leur routine - pour d'autres, la MT est un avant-goût de la plénitude de vie qui est disponible, et ils en voudraient plus.

C'est là que nous nous tournons vers les programmes avancés de Méditation Transcendantale de Maharishi, qui nous aident à accélérer notre évolution personnelle, à trouver notre plein potentiel et à vivre le 200% de la vie.

Beatrix Bandl est l'une de celles qui en voulaient plus. Après avoir pratiqué la MT pendant trois ans, elle a senti qu'elle était prête pour l'étape suivante de son évolution et a commencé à chercher des opportunités pour suivre les techniques avancées et le programme de MT-Sidhi. Beatrix a une histoire remarquable de son voyage pour trouver le bonheur, et est venue à MERU l'année dernière afin de développer sa conscience.

Lisez la suite pour découvrir comment elle a suivi les programmes avancés de Méditation Transcendantale à travers le programme de volontariat MERU, et pour entendre son histoire remarquable.

Declan : Peux-tu me parler de ton parcours. D'où viens-tu ?

Beatrix : Je suis originaire d'un petit village appelé Egyházaskozár en Hongrie. Avant de venir à MERU, j'ai travaillé et vécu dans différents pays comme le Danemark, l'Espagne, l'Autriche et les Pays-Bas, en travaillant dans des emplois physiques comme le nettoyage. Grâce à cette expérience internationale, j'ai appris plusieurs langues différentes, ce qui a été une expérience enrichissante.

Declan : Quel est votre parcours avec la Méditation Transcendantale ?

Beatrix : J'ai appris la MT en 2015. Je me souviens de ce que mon professeur m'a dit le premier jour d'enseignement : " Ne t'attends pas à ce que le monde soit un arc-en-ciel instantanément " - ce qui signifie que ma vie n'allait pas changer radicalement immédiatement, mais que franchir le pas de l'apprentissage de la MT était quand même important.

Quand j'avais 18 ans, j'ai trouvé un article sur la Méditation Transcendantale et ça m'a paru étrange, alors je l'ai mis de côté. Sept ans plus tard, quand je l'ai retrouvé, j'ai su qu'il était temps de l'apprendre ! Je me souviens qu'à 18 ans, j'avais un mode de vie très autodestructeur, pour être honnête. Mais une partie de moi a toujours voulu se purifier d'une manière ou d'une autre. (L'autre partie de moi menait un style de vie typique de la fête !)

La première fois que j'ai découvert la MT, j'ai eu l'impression que ce n'était pas le bon moment pour moi - je pense qu'il y a un bon moment pour découvrir la MT. C'est également vrai pour les Techniques avancées et le programme TM-Sidhi. Quand vous êtes prêt, vous êtes prêt.

Avant d'apprendre la MT, j'avais déjà fait beaucoup de changements dans ma vie, comme quitter mon emploi et sortir de ma relation toxique. Je suis allée en Espagne pour me retirer un peu du travail. Là, j'ai eu l'idée d'apprendre quelque chose qui pourrait apporter de la routine dans ma vie, parce qu'avant, j'avais pratiqué la méditation toute seule, mais je ne m'y tenais jamais vraiment.

J'avais le désir de participer à une retraite de méditation où je pourrais méditer avec d'autres personnes, mais je voulais aussi avoir une idée plus claire de la façon de poursuivre ma vie.

J'ai alors commencé à faire des recherches sur les techniques de méditation et j'ai trouvé un cours de résidence en Hongrie que je voulais suivre, mais l'une des exigences était qu'il fallait avoir appris la MT ! Je suis donc retourné en Hongrie et j'ai appris la MT sur place pour pouvoir suivre le cours.

Vous avez mentionné un style de vie autodestructeur. Comment la MT vous a-t-elle aidé dans ce domaine ?

Après avoir appris la MT, mes mauvaises habitudes ont disparu au bout d'un moment. Comme l'a dit mon professeur, tout ne change pas forcément. Vous commencez à pratiquer et les choses arrivent petit à petit. Après avoir appris la MT, certaines choses sont revenues pendant un certain temps, et j'ai été capable de regarder ces situations avec une conscience plus développée. J'ai été capable de les regarder et de réaliser pourquoi je suivais ce style de vie.

J'ai toujours été à la recherche du bonheur. Mes parents n'ont jamais médité, alors je cherchais le bonheur par moi-même et j'ai pris le mauvais chemin. Ce n'est qu'après avoir appris la MT que j'ai réalisé que ce que je cherchais était en fait le soi - retourner au soi, et maintenant j'ai l'outil. Je peux y aller d'une manière très saine et ne pas m'abîmer moi-même, ni mon corps, ni mon esprit.

Nous voulons tous le bonheur, mais sans connaître l'outil pour l'atteindre, nous le cherchons dans d'autres endroits qui nous en éloignent. Le fait de savoir où trouver le bonheur me fait apprécier la MT et Maharishi pour avoir apporté cette technique à l'Occident et au monde entier.

Nous voulons tous le bonheur, mais sans connaître l'outil pour l'atteindre, nous le cherchons dans d'autres endroits qui nous en éloignent.

Pourriez-vous me donner un exemple, après avoir appris la MT, où vous avez commencé à remarquer qu'elle changeait des aspects de votre vie ?

Il a transformé toute ma vie jusqu'à présent - y compris mes relations, ma santé, ma vie professionnelle. La première chose que j'ai ressentie, tout de suite après la première instruction, c'est que j'avais l'impression d'être rentrée chez moi. Je me suis retrouvée, j'ai pris conscience et j'ai eu une perception accrue. Par exemple, quand j'écoutais de la musique, je pouvais sentir la vibration et je pouvais ressentir exactement ce que l'artiste voulait dire aux gens, c'était une expérience très, très raffinée.

Dans les relations aussi, j'ai senti à l'intérieur que les sentiments des gens à mon égard changeaient, et j'ai réalisé que c'était le reflet du moi que j'avais expérimenté au cours des deux premiers mois - c'était très puissant pour moi. J'en ai eu un exemple avec mes parents - mon comportement envers eux a été remplacé par une attitude plus compréhensive et patiente. Cela me fait encore sourire quand ils disent que cela a changé parce que la maturité vient avec l'âge. Je suis sûr que c'est en partie vrai.

Après deux mois, j'ai commencé à ressentir une certaine rugosité et j'ai beaucoup appris sur le "déstressage" et les effets sur l'esprit et le corps de la libération du stress. Le fait de prendre conscience que la rugosité faisait partie du processus m'a encouragée à poursuivre la pratique de la MT, et c'est pourquoi je suis reconnaissante pour les connaissances et la technique que Maharishi nous a apportées, afin que nous sachions ce qui se passe dans notre physiologie pendant la méditation.

La première chose que j'ai ressentie, immédiatement après la première instruction, c'est que j'avais l'impression d'être rentré chez moi.

Lorsque vous avez appris la MT pour la première fois, avez-vous eu du mal à l'intégrer dans votre routine ?

Non, les premiers mois, c'était parfait. Je le pratiquais régulièrement et puis j'ai eu une autre partie de ma vie qui était très difficile, mais je l'ai quand même fait. Il y a eu des mois où je n'étais pas aussi régulière à cause d'un autre travail, parce que je travaillais trop la nuit, et parfois j'étais simplement trop fatiguée pour méditer.

Après la MT, vous avez découvert les techniques avancées. Comment cela s'est-il produit ?

J'ai entendu parler des techniques avancées par des professeurs de MT en Hongrie.

Après avoir pratiqué la MT pendant trois ans, j'ai suivi la première technique avancée. J'étais prêt à passer à l'étape suivante, comme on change de vitesse dans une voiture, alors j'ai eu l'idée de suivre le cours de MT-Sidhi, mais il faut d'abord obtenir les techniques avancées.

J'ai suivi le premier cours l'année dernière en août. Je pense que les techniques avancées sont l'une des choses les plus importantes à suivre. Je ne savais pas à quel point elles étaient importantes jusqu'à ce que je prenne le premier cours. Cela a apporté quelque chose de nouveau dans ma vie, de nouvelles connaissances et expériences, comme un meilleur sommeil et une mémoire plus vive.

Avant, j'étais toujours capable d'aller en profondeur et de transcender facilement - mais avec les techniques avancées, c'était plus facile, juste une seconde, et boum, tout droit vers le bas. C'est très agréable et puissant : le cœur s'est ouvert, et j'ai développé un amour inconditionnel envers les gens et les choses. Depuis que j'ai reçu ma première technique, la transcendance était plus claire 24 heures sur 24.

C'est très agréable et puissant : le cœur s'est ouvert, et j'ai développé un amour inconditionnel envers les gens et les choses.

Est-ce que ce sont les techniques avancées qui vous ont encouragé à venir à MERU ?

Oui. Au départ, je voulais venir à MERU il y a quatre ans, mais il s'est passé quelque chose et je suis resté chez moi. L'année dernière, je suis venu ici et le fait de pouvoir suivre facilement le programme TM-Sidhi m'a encouragé à venir ici. J'ai également entendu dire que faire le cours Sidhi ici peut être plus puissant, parce que vous pouvez intégrer vos expériences plus efficacement à MERU qu'à l'extérieur - l'environnement ici est si favorable. Je suis d'accord avec cela, car j'ai suivi les techniques avancées ici et aussi le premier bloc des Sidhis. Cela m'a aidé d'être dans le même environnement et de faire partie d'une communauté de personnes qui méditent : c'est un avantage très puissant. Et cela fait maintenant huit mois que je suis à MERU !

Vous travaillez au Clinique de santé ayurvédique Maharishi maintenant, mais avant que vous ne fassiez partie du programme des volontaires. - Vous pouvez me parler de ça ?

Le but de ma venue à MERU était de suivre les techniques avancées et le programme TM-Sidhi. Heureusement, j'ai aussi appris à faire du Panchakarma, qui était un cours offert à la clinique Maharishi AyurVeda de Bad Ems. Aujourd'hui, je suis donc technicienne en panchakarma et je ne fais pas partie du programme de bénévolat, mais j'ai vraiment aimé faire du bénévolat lorsque j'en faisais. J'ai travaillé dans la cuisine, à couper les légumes, et dans le réfectoire, et j'ai également participé à l'assemblée d'été de MERU. Guru Purnimace qui a été une très bonne expérience.

Enfin, pourriez-vous me parler de ce qu'est la communauté à MERU ? Que dirais-tu aux personnes qui envisagent de venir ?

C'est très convivial. Les gens sont très ouverts et heureux - ils prennent soin les uns des autres. J'aime être ici à MERU et j'ai l'impression que c'est ma deuxième famille. Quand je rentre chez moi en Hongrie et quand je reviens à MERU, c'est la même sensation de foyer. Comme nous méditons tous, la plupart du temps, lorsque nous traversons des épreuves, les gens comprennent, et nous sommes capables de rester à côté de l'autre et de nous soutenir mutuellement. En dehors du travail bénévole, il y a beaucoup de choses à apprécier sur le campus, comme les célébrations avec pujas, les récitations et les réunions sur les connaissances avancées. En outre, de nombreux volontaires se rencontrent également en dehors du campus.

Le volontariat ici est une bonne opportunité offerte par MERU parce que nous pouvons suivre les Techniques avancées et d'autres programmes et cours à peu de frais, et MERU fournit tout ce dont nous avons besoin pendant que nous sommes ici. Par exemple, je ne dépense pas vraiment d'argent, et c'est donc très intéressant de suivre le programme de volontariat. Je pense que si vous êtes quelqu'un qui veut suivre les Techniques avancées et le programme TM-Sidhi, et que vous n'avez pas assez d'argent pour vous les offrir dans votre pays, alors je vous encourage vraiment à venir ici pour faire du bénévolat et les gagner car je pense que c'est une grande opportunité !

Recommandé pour vous

Prêt à vous développer en 2020 et au-delà ? Voici les événements et les opportunités que nous vous recommandons le plus.

Techniques avancées à MERU

Programme des volontaires

Retraites à MERU

A propos de l'auteur

Declan Godfrey est originaire de Grimsby, en Angleterre, et vit actuellement aux Pays-Bas. Il est ravi de rejoindre l'équipe de communication de MERU en tant que rédacteur de contenu. Son objectif est de sensibiliser tout un chacun à la connaissance étendue de Maharishi. Kozeta Leka est originaire d'Austin, Texas, et vit actuellement aux Pays-Bas. Elle est ravie de travailler en tant que directrice du contenu de MERU et son objectif est de rendre le vaste savoir de Maharishi plus accessible aux personnes de tous les pays, de tous les âges et de tous les milieux.

La connaissance de la conscience vous intéresse ?

Restez au courant des cours, des assemblées et des autres possibilités offertes par MERU grâce à notre bulletin d'information mensuel.

fr_FRFR